Il n’y a rien de pire que de s’ennuyer au lit !

Et les garçons, c’est bien connu, s’ennuient facilement. Il est vrai qu’à la longue, toujours les mêmes positions, toujours les mêmes caresses, c’est usant. On a beau pratiquer le Kâma-Sûtra comme un artiste, on n’en est pas moins sujet au coup de blues.

Il n’est jamais trop tard pour explorer ses limites. Mais avant de plonger dans le monde du sexe hardcore, on y viendra, commençons par quelques exercices pratiques à la maison. Votre compagne de lit va jouer le rôle de la maîtresse Domina dont vous rêvez en secret.

Mais vous l’homme, le mâle qu’allez vous faire ? Rien ! De toute façon vous ne pouvez rien faire, vous êtes immobilisé, annihilé, menotté, ficelé, masqué… Vos mains sont prises dans une paire de Menottes Désir Metallique reliée à un Collier Desir Metallique Noir, par de la Corde Japonaise. Pour vous priver du droit de regard sur ce qui va vous arriver dans pas longtemps, madame vous a recouvert le visage d’une cagoule de soumission.

 

Plongé dans le noir, vous n’avez qu’à attendre…

Et cela commence plutôt bien, une main vous caresse les testicules puis le sexe, vous êtes bientôt en érection, on vous branle. Une bouche vous embrasse, une fellation parfaite… Mais ! Mais soudain la sensation change radicalement. Vous avez l’impression de pénétrer un sexe féminin mais vous sentez bien qu’il n’y a personne sur vous, quelle est cette femme aérienne.

Veinard, il s’agit de Claire Castel, l’héroïne de Hôtesse de l’air, une star des films pornographiques Dorcel. Ou du moins le moulage réaliste de son vagin, inséré dans un masturbateur, que votre amie manie de main de maître. Mais vous, les yeux bandés, vous n’en savez rien et vous êtes à deux doigts de jouir.

Mais votre amie en a décidé autrement.

Vous sentez que sa main est devenue très douce, elle vous enduit de lubrifiant.

Cette fois aucun doute c’est bien une vraie femme qui se pose sur vous et qui vous chevauche en cadence. Vous aimeriez la prendre par les hanches pour lui imposer votre rythme, mais c’est également impossible.

 

Vous n’êtes pas au bout de vos surprises, car la dame d’arrête un instant, se soulève, insensible à vos grognements. Une fois de plus vous alliez jouir, cette frustration devient intenable. Mais une main experte dont vous devinez les mouvements vient vous empoignez au niveau du scrotum, bloquant l’éjaculation qui vient.

Etrange sensation suivie d’une autre plus étrange encore. La main vous enduit largement l’anus de lubrifiant. Madame vous caresses les fesses, vous pénètre d’un ou deux doigts. Elle ne songe même pas à vous en demander l’autorisation, et comment pourriez-vous lui dire non.

 

Elle n’en a pas fini avec vous, un objet étrange se glisse dans votre anus. Un plug sans doute dont les petites oreilles de plastique viennent se plaquer entre vos fesses. Votre sexe est à nouveau l’objet de sollicitations précises, votre érection qui commençait à mollir est à nouveau parfaite. Vous sentez cette main délicate qui vous enduit largement de lubrifiant, insistant sur le gland. Votre amie s’assoit sur ce sexe dressé et lubrifié.

Pas de doute, vous êtes en train de la sodomiser, et c’est elle qui mène le jeu, choisi la profondeur de la pénétration, le rythme…

Vous allez enfin jouir dans ce cul si gentiment offert quand soudain un petit bruit de pompe et une incroyable sensation vous en distraient, quelque chose est en train de vous envahir. Le petit plug innocent n’en était pas un mais un  plug anal gonflable. Il se gonfle, se gonfle.

Madame vous sodomise à distance…

Ce sont des choses qui ne se font pas, et si vous n’étiez pas menotté, masqué, entravé, vous le lui diriez vertement. Au lieu de ça vous jouissez comme jamais, éjaculant entre ses fesses.

Non il n’y a rien de pire que de s’ennuyer au lit, mais il est si facile de se distraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux + dix-sept =