Les lieux échangistes sont d’étranges contrées ou de quasi inconnus font l’amour ensemble.

 

Il ne s’agit parfois que de « mélangisme », deux couples se retrouvent dans un lit, ils s’échangent des caresses, mais la « pénétration n’a lieu qu’au sein du couple ». Les deux couples peuvent – même à cet instant de retour à l’intimité – faire l’amour en vis-à-vis et échanger quelques caresses. Cette démarche implique des négociations à n’en plus finir sur le thème « jusqu’où chacun à le droit d’aller! »

MelangismeEt puis il y a la situation exactement opposée : Deux garçons et deux filles, prêts à tout pour jouir ensemble, voilà qui ouvre des horizons. Dès lors que les quatre partenaires ne constituent plus deux couples avec leur « règlement intérieur », les possibilités offertes par la rencontre de deux Rois et deux Reines sur un même tapis vert commence à donner une idée de l’infini en matière d’érotisme. Et pour peu qu’on y ajoute quelques partenaires « mécaniques », comme le  Vibromasseur Stronic Eins Fun Factory les possibilités deviennent infinies.

Toutes les situations et les positions sont permises. Les couples deviennent plus radicalement voyeurs, puisque ce voyeurisme n’a plus d’enjeu, ce n’est plus la femme ou l’homme de votre vie qui est en train de grimper aux rideaux, mais votre  » autre maîtresse  » ou votre  » autre amant  » de cette nuit de folie… Des sextoys sauront agrémenter les jeux collectifs. Un wand  passant de mains en mains viendra réveiller les ardeurs quand les corps s’épuisent.

L’un des quatre partenaires de la partie carré, comme on disait naguère peut devenir le roi ou la reine de la fête. Il faudra alors lui bander les yeux. Et tous les jeux seront permis, y compris des caresses entre partenaires du même sexe, qui saura pratique la fellation la plus langoureuse ou le cunnilingus le plus délicieux, fille ou garçon ?

 

Mais il ya des manières encore plus radicales pour une fille d’être la reine de la fête.

Le « Gang-Bang » est une activité, popularisée par le cinéma pornographique, consistant pour une jeune fille à pratiquer divers actes sexuels (fellations, masturbations, pénétrations diverses) avec le plus grand nombre possible de partenaires masculins. Les règles du jeu sont simples, discrétion, respect et safe sex – des lubrifiants, des préservatifs à volonté sont indispensables.

Le gang-bang relève donc du « sexe extrême », pourtant nous pouvons témoigner que nous avons souvent vu des jeunes femmes parfaitement volontaires et consentantes – sans pour autant être rémunérées – s’y livrer hardiment dans le cadre des saunas ou des boîtes échangistes. Elles viennent généralement seules, l’après-midi, se laisser aller entre les mains d’hommes en grand nombre, jamais moins de quatre ou cinq.

Tout cela est bien compliqué à vivre et simplement à organiser, il faudrait oser vous rendre dans un sauna libertin ou une boite échangiste et vous n’osez pas. Pourquoi ne pas tenter de vivre des sensations identiques à deux !

Impossible ? Mais bien sûr que si. Imaginez mademoiselle qu’un homme vous tende son phallus pour que vous le suciez pendant qu’un autre garçon se glissera dans votre sexe… sauf que « l’autre garçon » sera un petit Dorcel Expert G, ou l’une des extrémités d’un Dorcel Double Do, un double dong de 42 cm extra souple qui vous permettra ensuite de jouer à la double pénétration.

Monsieur devra faire preuve lui aussi d’imagination, pratiquant un cunnilingus sur sa partenaire tandis qu’une « autre fille » se laisse pénétrer gentiment… L’illusion ne dure pas longtemps, même si son sexe est délicieusement réaliste, c’est un  Masturbateur Yasmine. Le fin du fin en la matière.

Oui mais Yasmine n’est pas là, vous n’êtes que deux. Dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − 5 =