« Une séance BDSM, tu n’y pense pas… ça fait mal !»

Oui un peu mais, c’est un jeu, une manière de bouleverser le quotidien, de s’investir dans de nouveaux personnages…

« N’empêche que ça fait mal. »

« Tu seras la soumise du Donjon, je viendrais à trois heures… »

D’abord il faut s’habiller, c’est toujours excitant de choisir des vêtements spécialement conçus pour le plaisir de se retrouver à demi-nue. Mademoiselle n’a que l’embarras du choix, elle compose son grand costume de soumise en songeant par avance à l’effet qu’il fera sur son amant. D’abord un Corset Satin et vinyl Noir  pour mettre en valeur sa taille et dévoiler ses seins. Elle porte un collier équipé d’un anneau qui permettra à son homme de la trainer en laisse – si elle accepte, il faudra discuter. Une culotte ? Non pourquoi ! Mais des bottines et une Cravache Coeur Cuir Noire  glissée dans l’une d’entre elles, on ne sait jamais qu’elle doive se défendre. Un masque pour l’anonymat. La voici prête pour la fête.

La décoration maintenant.

Votre chambre est bien trop claire, donnez à votre environnement des allures de donjon, en plongeant l’appartement dans la quasi nuit totale. Des bougies, des miroirs, des barreaux pour y être attachés… Un Donjon doit disposer des instruments pour toutes les circonstances. Sur une belle table tendue de velours sombre, la soumise aligne les gadgets préférés de son maître:La soumise Un  Vibromasseur DORCEL Golden Boy 18cm, ça peut toujours servir, un Godemichet Dildo Real Sensation dont la bonne taille l’impressionne, et un double gode ceinture, toujours très utile pour sodomiser son Maître si il lui en prend le caprice… Elle allume la télévision et puise dans sa collection de  DVD érotique ou pornographique, choisissant plutôt parmi ses DVD de sexe Hardcore, et ses DVD de sexe SM . Les scènes qu’elle découvre l’excitent au plus haut point. Le Maître se faisant attendre la Soumise farfouille dans l’un de ses tiroirs pour y puiser un Vibromasseur Dorcel Baby Rabbit 21cm…

Les petites oreilles de l’animal titillent son clito tandis que le cylindre perlé qui se glisse en elle la fait fondre. Bien calé dans son fauteuil, les jambes tendues, elle fait aller et venir le petit lapin vibrant au plus profond de son sexe détrempé…

Et c’est justement alors que l’on sonne à la porte.

Elle se précipite pour ouvrir, c’est Lui, tout vêtu de noir. Il l’empoigne par la taille et avant qu’elle n’ait eu le temps de réagir, il dégrafe son corset, la déshabille intégralement, ne lui laissant que ses bottines, la jette sur un sofa et la chevauche furieusement.

Mademoiselle est pour le moins surprise, elle s’attendait à ce qu’on la batte, la fouette, la fesse… et voilà qu’on lui fait l’amour sauvagement. C’est cool le BDSM. Le Maître jouit furieusement.

« Maintenant fini de rire ! »

shutterstock_348443342Le Dominateur apaisé a repris goût à son rôle. Il s’empare d’un rouleau de Corde Japonaise Noire et saucissonne la soumise. La pauvre fille se retrouve debout, les mains liées dans le dos et les jambes entravées. Pour faire bonne mesure, le Maître lui fourre un Ball Gag, dans la bouche pour qu’elle se taise. Il puise des jouets dans son Coffret Extrême Dorcel et son Coffret Luxure Black Edition. Des plugs, un masque, des menottes pour les poignets, d’autres pour les chevilles, un petit martinet…

Tout ce qu’il faut pour faire un peu souffrir la petite soumise.

 

Pourtant il hésite.

Il garde encore le souvenir de ce moment intense passé sur le sofa. La femme est debout, nue, aveuglée, ficelée immobile, prête à recevoir une bonne correction. Pourtant ce qu’elle ressent est bien différent, une bouche se pose sur son sexe, deux mains lui caressent les seins…

« Viens dit-alors la voix autoritaire du Maître. Recommence, on baise, je te l’ordonne ! »

C’est beau l’autorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × 1 =