Les femmes fontaines ne se cachent plus !

Naguère elles étaient considérées comme des quasi-monstres, incontinentes ou douées d’un pouvoir particulier – et surtout comme des filles qui ruinaient les draps et les matelas. D’ailleurs on n’en parlait guère, sinon dans la littérature libertine.

Il faut les voir, éjaculer seules ou entre amies dans Le Top des femmes fontaines, avec AJ Applegate, Nina Elle, Veronica Avluv, Anna Bell Peaks, Bonnie Rotten, Jenna Presley, Ashley Fires, Mason Moore, Victoria Sweet, Alexis Monroe… Pendant quatre heures, elles se livrent à de véritables battles d’éjaculations. Dans le Gangbang de femmes fontaines, Skyla Novea, Ana Foxxx, Sammie Six, Leigh Raven, Saya Song, Tiffany Watson, Zoey Monroe et AJ Applegate rivalisent de talent pour faire jaillir leurs grandes eaux en se masturbant après avoir fait l’amour comme des petites furies.

Désormais on sait que ce phénomène est naturel.

Ovidie dans son livre Osez découvrir le point G, l’attribue à l’existence d’une prostate féminine en précisant : « Il faut savoir que 10 % des femmes ne sont pas pourvues de prostate féminine (ce qui ne les empêche pas d’avoir une vie sexuelle épanouissante au demeurant). Les autres, soit les 90 % de femmes qui en sont pourvues (et cette prostate est plus ou moins volumineuse selon les sujets), peuvent éjaculer à un moment de leur vie, puis ne plus éjaculer ; chez certaines femmes, cette éjaculation survient très tard dans la vie, au moment de la ménopause voire au-delà, sans que l’on puisse expliquer pourquoi. »

Ce n’est pas facile à provoquer… et surprenant quand ça survient. Cela n’apporte pas de jouissance supplémentaire, mais cela confirme qu’on est bien en train de jouir, comme une manifestation visible d’une situation d’ordinaire plus intériorisée. Il faut surtout se défaire de la crainte et de la honte, car bien des femmes fontaines ont d’abord cru qu’elles étaient incontinentes et faisaient pipi sur les draps. L’éjaculation apparait après une masturbation.

L’éjaculation féminine et les femmes fontaines sont déjà partout présentes dans les textes taoïstes, les romans libertins du XVIII° siècle ou l’iconographie érotique japonaise. Pourtant le phénomène n’apparait pas au cinéma durant l’âge d’or du X, mais uniquement dans des films amateurs publiés sur les plateformes vidéo. En revanche, le réalisateur japonais Shôhei Imamura en a fait en 2001 le thème central de son film De l’eau tiède sous un pont rouge, avec mademoiselle Misa Shimizu dont les secrétions abondantes avaient pour vertus de redonner vie à tout ce qui entrait en contact avec elles et de nourrir les poissons. Un scénario que n’avaient pas osé imaginer les petits maîtres du porno.

Mais les temps changent et les femmes fontaines sont reconnues et célébrées.

Désormais la plateforme DorcelVision propose des dizaines de films mettant en scène des jeunes femmes qui viendraient à elles seules résoudre le problème de la sécheresse, elles arrosent à tout va… La bataille de femmes fontaine, avec Adriana Chechik, Veronica Avluv, Karla Kush, Kleio Valentien, Cytherea , Ashley Fires, Harlow Harrison, Kat Dior, propose pas moins de deux heures de scènes d’éjaculation féminine.

Toutes ces belles images vous donneront peut-être le mode d’emploi d’une belle éjaculation. Sans être certaines d’y parvenir, car comme le raconte l’auteure June Pla : « Certaines personnes le voient venir, d’autres pas du tout. Cela peut se produire au moment d’un orgasme, mais pas forcément. On peut éjaculer en même temps, ou non…. » Autant dire que ce n’est pas gagné.

Mais il faudra prendre quelques précautions. L’éjaculation, si elle se produit, pourrait ruiner vos draps, et votre couette. Car comme le dit le résumé du film 4 heures de femmes fontaines, « Lorsque l’éruption de plaisir se déclenche, il vaut mieux être équipé si on ne veut pas finir trempé jusqu’aux os. »

Vous autres messieurs, vous serez ébahis, gênés peut-être. Ce sera surtout une grande surprise quand vous en serez témoins pour la première fois. Prenez ça comme un hommage du corps de votre maîtresse à vos talents.

Mais attention, ça mouille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × quatre =