Les tabous d’hier n’ont plus cours aujourd’hui.

Il y a encore quelques décennies, la sodomie était considérée comme une pratique totalement inacceptable au sein de la plupart des couples. Les femmes en particulier s’y refusaient absolument la trouvant humiliante… et douloureuse !

Aujourd’hui quasiment plus personne n’est choqué par un acte sexuel qui s’est banalisé, en particulier grâce aux films pour adultes qui l’ont toujours présentée de manière positive. La sodomie c’est aussi bon pour la femme qui la reçoit que pour l’homme qui la prodigue, à condition qu’il s’y prenne bien. Luna Rival, l’héroïne de l’Initiation de Juliette, est « tendrement sodomisée » devant ses employeurs. Et visiblement elle apprécie la situation.

Actrice et réalisatrice de films pornographiques Coralie Trinh Tie, auteur d’une leçon de fellation dans la collection Osez… conseille d’abord de préparer l’anus de la personne sodomisée avec « la pulpe de vos doigts ». Il faut selon elle « caresser le pourtour de l’anus, jouer avec les plis, le masser en mouvements circulaires… » Puis, en profitant des réflexes de contractions « enfoncer votre doigt plus profondément, jusqu’à ce que vous remplissiez tout le canal anal. Commencez les mouvements de va et vient : si votre partenaire se cambre, s’ouvre davantage, gémit, halète, vous êtes sur la bonne voie. »

Puis il faudra lubrifier le long du pénis, en insistant particulièrement sur le gland, ou l’extrémité.

C’est le moment d’utiliser le lubrifiant anal DORCEL MEN dont la texture longue durée et ultra-lubrifiante permet un confort maximal lors des rapport.

Et n’hésitez pas à en avoir en permanence plusieurs flacons

Plug Anal Bijou Geisha Ruby M

Plug Anal Bijou Geisha Ruby M

Véritable bijou d’anus, ce plug vous ravira aussi bien que votre partenaire de jeu coquin. Il vous stimulera grâce à la technologie des boules de Geisha. Des billes ont été incorporées à l’intérieur, et à chaque mouvement, elle créeront des vibrations qui se diffuseront dans tout le sextoy, pour votre plus grand bonheur.

Voir sur Dorcelstore

Car « souvenez-vous, affirme Coralie: il n’y en aura jamais trop ! Lubrifiez ensuite l’anus… » L’opération commence : « Posez le gland contre le muscle, et pressez le fermement, mais lentement. Aidez-vous encore des contractions réflexes : après chaque contraction, le muscle se relâche un peu plus… » La suite se fera progressivement, lentement, puis de plus en plus fermement quand l’anus sera totalement ouvert à la présence du sexe dressé…

La sodomie ne sera pas douloureuse si elle est précédée d’une lubrification délicate et si elle est effectuée avec délicatesse. Mais que faire si personne n’est volontaire pour vous visiter en profondeur et vous faire découvrir ce plaisir particulier ? Heureusement les jouets sexuels sont là, au service de votre plaisir, comme ceux contenus dans le coffret de plugs anal Booty Plug ou encore les blugs diamants Dorcel aussi beaux qu’efficaces. Leurs différents diamètres vous permettront de vous habituer progressivement à la présence d’un corps étrangers, en attendant d’y recevoir un sexe masculin ferme et doux. Ou bien découvrez la gamme l’As, spécialiste du plaisir anal pour des expériences excitantes et sensuelles.

En attendant, le plug anal vibrant Deep Expand, viendra dilater votre anus, vous procurant des plaisirs inédits. En se gonflant il reproduira les sensations d’une pénétration efficace. Quant à la chaîne anale Dorcel elle reproduira l’effet d’une pénétration progressive et intense, grâce à sa forme chapelet et à ses billes de différents diamètres.

Avec tous ces jouets, tous ces produits lubrifiants, tous ces conseils, il ne reste plus qu’à choisir le partenaire avec qui passer à l’acte. Les actrices Shirly, Jennifer, Jentina ont choisi ! C’est d’ailleurs le titre du film qui les réunit, Sodomie avec un inconnu. Nous les découvrons se livrant au plaisir anal – entre autres – en présence d’un cinéaste amateur qui les filme en pleine action.

Un cran plus libertine, Priscilla, une jeune Brésilienne bien décidée à devenir célèbre dans le monde du spectacle, débarque à Paris, où elle devient la vedette d’un cabaret au nom très évocateur Cabaret Sodom Club. C’est également le titre du film où nous découvrons un groupe de stripteaseuses dont les exhibitions lascives ne sont que des prétextes pour offrir à leurs spectateurs « les délices de leurs seins arrogants, les caresses expertes de leurs bouches et de leurs langues lors de savantes fellations, la touffeur humide de leurs sexes en feu et l’accueillante chaleur de leurs anus palpitants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

10 + treize =