Français
Service Privilèges |

    Asa Akira

    De son vrai nom Asa Takigami, fille unique d’un couple japonais, Asa Akira est née le 3 janvier 1986 à Manhattan, New-York. Les premières années de sa vie, elle les passe dans le quartier de Soho, mais son père, photographe de métier, est muté au Japon dans la ville de Tokyo. La famille Takigami part donc vivre là-bas plusieurs années. Ce n’est qu’à l’âge de 13 ans qu’Asa et ses parents reviennent vivre aux Etat Unis, notamment à Clinton Hill. Elle poursuit ses études dans une école privée où elle obtient son diplôme de fin d’étude en 2004. Asa, qui se qualifie comme « indéfinissable » quant à son orientation sexuelle, aime autant les hommes que les femmes. Son goût déjà prononcé pour le sexe, l’amène à devenir dominatrice à New York alors qu’elle n’a que 19 ans. S’ensuit une période où elle est stripteaseuse au Hustler Club de la « Grosse Pomme ». C’est en faisant de la radio pour Sirius Satellite, qu’Asa, qui a toujours rêvé de faire du porno, rencontre Gina Lynn, actrice X de son état. Cette rencontre lui permet enfin d’entrer dans le monde du cinéma pornographique.

    Définir Direction Descendante
    Définir Direction Descendante

    Comme toutes les stars de ce type de film, Asa choisie un pseudonyme. Elle garde son vrai prénom qui signifie « matin » en japonais et opte pour le nom Akira, en référence au célèbre film d’animation japonais de Katsuhiro Otomo, sorti en 1988. D’un petit gabarit, 1m57, la belle asiatique avec ses longs cheveux noirs, son corps de rêve, et sa poitrine affichant un très beau 85C, débute timidement dans le X en 2006 avec des scènes essentiellement lesbiennes.

    Asa Akira

    Après ses débuts dans des films X lesbiens, Asa joue principalement avec et pour Gina Lynn. La petite américaine d’origine japonaise est castée pour des scènes où ses origines asiatiques sont un atout. Elle apparaît comme jeune fille à marier ou vêtue d’un kimono, dans des rôles où le fétichisme est très présent. Une carrière pornographique ne pouvant se faire qu’avec des scènes entre filles, et surtout Asa aimant aussi les hommes, c’est avec l’acteur Travis Knight qu’elle fait sa première apparition dans une production hétérosexuelle signée, une fois encore, Gina Lynn. Suite à cela, la jeune femme signe avec Vouver Media en 2008, on la retrouve, par exemple, dans le film « Poolside Pussy 1 ». Après quelques mois, six exactement, Asa Akira prend son indépendance. C’est en 2009, que la carrière de la magnifique brune est propulsée en avant, grâce au réalisateur David Aaron et son film « Pure », dans lequel elle joue le rôle d’une standardiste dans un donjon fétichiste.

    Sa prestation dans ce film lui permet de recevoir plusieurs nominations, dont celle de la meilleure actrice aux AVN Awards en 2010. En 2011, Asa Akira ajoute une nouvelle corde à son arc, et tourne pour la première fois une scène anale avec l’acteur français Manuel Ferrara. On peut, notamment, les voir ensemble dans « Asa Akira is insatiable » produit par Evil Angel. La même année, Asa Akira entre dans le monde des fleshlight girls, et recevra le TLA Raw Award pour celui-ci en 2012. Sextoy que l’on peut retrouver dans les magasins chers à Marc Dorcel, avec lequel, d’ailleurs, la sublime américaine participe à la production du célèbre film « Orgy, the XXX championship ». 2012 est l’année avec un grand A d’Asa, celle de toutes les récompenses. Actrice nominée 11 fois plus une douzième pour son site internet, Asa Akira remporte 6 trophées aux AVN Awards, particulièrement pour le film « Asa Akira is insatiable 2 », sorti en 2011. Film dans lequel elle joue aux côtés de son futur mari Toni Ribas, qu’elle épouse à la fin de l’année 2012. Reconnue et consacrée pour son travail d’actrice, avec à l’heure actuelle plus de 500 films à son actif, et son amour du milieu pornographique, Asa co-présente les 30ème AVN Awards en 2013, aux côtés de sa consœur Jesse Jane. Cette même année, la jeune femme aux courbes magnifiques, s’essaie avec succès à la réalisation avec son premier (mais pas le dernier) film ; « Gangbanded 6 », produit par Elegant Angel. Elle en réalise 6 autres pour cette production, et un 8ème pour Club 59, toujours en 2013. A la rentrée de cette année, elle annonce avoir signé un contrat d’exclusivité avec la société de production Wicked Pictures, pour laquelle elle débute avec « Asa is Wicked », et que l’on retrouve dans son dernier film en date en 2017 « Scandales ». Wicked Pictures ayant un partenariat avec la société RealDoll, les plus grands fans peuvent assouvir leurs désirs, des plus simples aux plus ardents, en acquérant la poupée réaliste à l’effigie de leur star préférée ; Asa Akira.

    Ce qui fait la particularité de la très célèbre actrice/réalisatrice d’origine japonaise, c’est l’Amour qu’elle porte à son métier, et au milieu dans lequel elle évolue. Asa Akira apporte la preuve qu’être actrice de X n’est pas exclusivement une volonté de faire de l’argent, mais que cela peut aussi être le résultat d’un profond goût pour le métier et le sexe. Elle l’évoque très bien dans son livre « Insatiable : Porn A Love Story » sorti en 2014, qui, elle espère « donnera une image nouvelle de cette industrie qu’elle aime tant ».

    Asa Alkira dénudée