Les jouets sexuels ont beaucoup évolué ces dernières années. Et les matériaux de fabrication également. Ces jouets devant côtoyer de près nos organes les plus sensibles, il est important de faire très attention aux matériaux que l’on utilise. Silicone, latex, métal ou plastique médical… Sans remonter jusqu’aux pierres polies découvertes en Allemagne et démontrant l’usage d’un godemichet il y a déjà 30 000 ans, faisons un tour des matériaux que vous croisez régulièrement dès lors que vous souhaitez acquérir un jouet intime. Découvrez notre guide sur les matériaux des sextoys.

Les élastomères

Le latex

Parmi les matériaux les plus connu, le latex n’est pas forcément celui qui retire les meilleures critiques. Matériau poreux, il est pour le coup très salissant et peut provoquer des allergies chez certaines personnes. Toutefois, l’avantage est que le latex, gélatineux ou non, permet des sextoys à bas prix. Ses côtés fun, coloré, hyper flexible et moelleux participent également à son succès. Mais n’oubliez pas que ce type de matériau vous demandera beaucoup plus d’entretien et de soin qu’un matériau non poreux.

sextoys en siliconeLe silicone

Le silicone semble être la panacée tant le matériau rencontre de nombreux succès. Il est hypoallergénique et non poreux. Il demande donc un entretien classique sans plus. Mais surtout, il ne retient aucune bactérie et ne provoque aucune allergie, ni ne s’abîme avec le temps comme les Jelly.

Pour couronner le tout, il est à la fois rigide et souple, dur et d’une douceur incomparable. Une texture veloutée qui ne permet toutefois que l’usage de lubrifiants à base d’eau.

Le TPR

L’élastomère est une forme d’alliage de plastique. Doux et souple, il remplace avantageusement le latex grâce à ses qualités hypoallergéniques. On peut y associer tous types de lubrifiants et le nettoyage est très simple. Enfin, le prix est également abordable. « Le plastique, c’est fantastique.. »

Les matières plastiques

Le PVC

Le PVC (PolyChlorure de Vinyle) est le matériau principalement utilisé pour la fabrication des sextoys à bas prix. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le PVC est avant tout d’origine minérale. Et désormais, il est recyclable. Ce qui lui confère un atout supplémentaire. Il possède toutefois quelques inconvénients. D’abord, il est toujours très rigide, mais surtout, il peut dégager une forte odeur lorsqu’il est neuf. Heureusement, ce dernier désagrément s’estompe avec le temps.

L’ABS

Rien à voir avec les freins de votre voiture. L’ABS est un polymère thermoformé (son nom exact est l’Acrylonitrile Butadiène Styrène). Lisse et léger, il est également non poreux. Pas aussi doux que peut l’être le silicone, mais nettoyable aussi facilement et utilisable avec tous les types de lubrifiants. A l’instar du silicone, il transmet parfaitement les vibrations. Ce qui est un peu le but recherché…

Le Jelly

Il a beau s’appeler latex gélatineux, il n’y a pas une once de latex dans le Jelly. En fait, c’est un polymère vinyle très complexe. Il a pour avantage sa souplesse et sa douceur. Mais ses inconvénients sont multiples. Matériau poreux, il est difficile à entretenir et vieilli mal, justement du fait de sa souplesse. Ses couleurs peuvent également tourner avec le temps. La durée de vie d’un sextoy en Jelly est donc forcément plus courte.

Le métal

Avant toute chose, le métal a ce point commun avec le verre de présenter des jouets de grande qualité esthétiques. De réelles statuettes ou des colliers distingués. Côté sensation, le métal est froid de prime abord, mais se réchauffe très vite au contact du corps. Pour peu que votre sextoy en métal soit également vibrant, vous devez trouver là une grande source de plaisirs. Le métal est également non poreux, se nettoie très facilement et ne provoque pas non plus d’allergie. Attention aux contrefaçons bon marché, car c’est bien l’alliage de métal qui garantit la durée de vie de votre jouet, ainsi que votre santé à long terme.

On trouve également des sextoys en acier ou en aluminium. L’inconvénient du premier, c’est qu’il peut rouiller et qu’il est très lourd. L’inconvénient du second, c’est qu’il plus fragile. Mais les deux permettent un entretien très simple et permettent donc la conservation d’une bonne hygiène.

Le verredildo en verre bleu

Le verre est toujours particulier. Chaque objet sexuel en verre est presque une œuvre d’art. Bien sûr, le verre est froid et nécessite souvent l’apport d’un lubrifiant. Car il reste sec. Bien sûr, le verre est fragile aussi. Il faut en prendre soin et ne pas risquer qu’il tombe sur le sol. Mais les sensations de fraîcheur procurées sont inimitables. Et puis, le verre dispose également des qualités du métal ou du silicone. Pas d’allergie, matériau non poreux. Car un bon plaisir ne va pas sans préservation de la santé. Le verre est essentiellement constitué de sable. Il est également garanti sans phtalates, et les lubrifiants tiennent plus longtemps. C’est une excellente alternative mais attention à votre adresse au moment du nettoyage…

La céramique

Utiliser un godemichet en céramique peut dispenser d’utiliser quelque lubrifiant que ce soit. Ce matériau absorbe la chaleur de votre corps si vite qu’il en décuple votre plaisir. Lisse, doux, rigide, la céramique est hypoallergénique, non poreuse et permet un nettoyage facile. Très hygiénique et procurant d’excellentes sensations, toutes les qualités requises sont bien présentes. Seul bémol, compte tenu de la structure même de la céramique, il n’est pas possible de fabriquer toutes les formes souhaitées. L’usage de la céramique dans les sextoys reste donc limité à quelques objets.

Le boisdildo en bois

Et oui, il existe aussi des sextoys en bois. Mais attention, ces objets sont plus décoratifs qu’autre chose. Vous pouvez toutefois vous en servir en faisant très attention à la fabrication de l’objet. En effet, la moindre rugosité pourrait s’avérer douloureuse à l’emploi. De plus, le bois peut se décomposer en vieillissant, et provoquer des échardes. Pour finir, la bois est poreux, difficile à nettoyer. Le mieux pour utiliser le bois est de l’insérer au préalable dans un préservatif.

Lorsque vous choisissez un sextoy, et au-delà de la fonction que vous recherchez et du plaisir que vous en attendez, pensez à votre hygiène intime, à la texture, au grain du jouet, ainsi qu’à l’entretien du sextoy.